Nettoyer ses vitres

Comment nettoyer les vitres ?

Ah, les vitres, les fenêtres, le verre ! Ces grandes ouvertures vers le monde ne laissent pas beaucoup de place à la saleté ou aux tâches : c'est simple, s'il y en a, ça se voit et ça énerve. 

C'est bien pour ça que de nombreuses marques d'hygiène se sont rués sur le créneau des produits nettoyants pour les vitres, qui à base de produits ménagers, voire même à base de machines ou de tissus microfibres "spécialement adaptés pour ne pas laisser de traces sur vos vitres" ! 

Tout ça pour des surfaces qui, contrairement à un plan de travail, aux toilettes ou un plan de change, subissent rarement l'assaut de saletés particulièrement tenaces ou vivantes (des virus ou autres microbes). Tout au plus un dépôt de gras laissé par les mains des enfants ou de la poussière accumulée par le temps et le vent.

Alors, qui faut-il croire et comment s'y prendre ? Comment enlever les traces sur les vitres ? Faut-il acheter des produits ménagers spécifiques ? Passage au crible des différentes solutions que l'on trouve sur le marché : 

  • Produits d'entretien pour les vitres : honnêtement, ça fonctionne souvent très bien. Ça comporte des accélérateurs de séchage, un peu de nettoyant, etc. Maintenant c'est encore une fois un produit ménager avec des agents actifs souvent toxiques (pour accélérer le séchage => ammoniac ou alcool), dilué dans de l'eau et trimballé dans du plastique à usage unique... ET souvent, très souvent, ça laisse un film (vous croyez qu'il va où le bleu flashy dans la bouteille 😉 ?)
  • Les machines spéciales : jamais compris, essayé mais pas convaincu. Ça coûte un bras, il reste des traces de séchage et c'est tout sauf écologique, sauf peut-être à partir d'une certaine surface. Bref, pas convaincu. 
  • Recettes de grand-mère : le vinaigre blanc ne dégraisse pas bien, il ne désinfecte pas les moisissures et ne comporte pas d'accélérateur de séchage. Franchement vous serez aussi bien avec de l'eau du robinet, ça fera moins de déchets (le vinaigre ménager n'étant pas une solution zéro-déchets), moins de mal à votre peau et ça vous fera un produit d'entretien pas cher. 
  • L'eau, l'huile de coude et un peu de mécanique (tissus microfibres ou papier journal) : souvent ça marche, bien, et c'est super écologique, pas toxique, mais parfois un peu fatigant. Le seul défaut comme produit d'entretien, c'est que l'huile de coude il en faut parfois beaucoup pour éliminer les graisses et ça ne suffit pas pour les microbes. 

Et Blue dans tout ça ? Blue, c'est un produit ménager zéro-déchets, qui laisse aussi peu de traces que l'eau ou les produits pour les vitres, sans laisser de film. L'avantage, c'est qu'il désinfecte et dégraisse, et va donc agir mieux que du vinaigre ménager sur les moisissures et les tâches de doigts. L'inconvénient, si c'en est un, c'est qu'il ne comporte pas d'accélérateur de séchage (ce qui en fait un produit d'entretien sans alcool ou ammoniac), mais va vous demander de frotter, avec un micro-fibre ou du papier journal, pour sécher : n'en mettez pas trop et ça devrait le faire ! 

 

Allez, salut les traces ! 🧙‍♂️