Comment choisir mon désinfectant et/ou mon virucide ?

Comment choisir mon désinfectant et/ou mon virucide ?

Vous cherchez un produit désinfectant, mais vous ne savez pas comment le choisir ? Voici quelques clés d’analyse.

Ça fait maintenant plus d’un an qu’on a bien tous compris la différence entre un détergent et un désinfectant ! Juste au cas où, profitons-en pour clarifier:
  • le désinfectant tue les virus/bactéries/champignons : en fonction de son usage (pour les mains, les surfaces, l'eau, etc.) et des normes passées (EN14476 pour les virus, etc.)
  • le détergent a pour mission d’enlever les tâches pour qu’une surface soit propre : pas de graisse, etc.
Et si on rentrait dans le détail des différences entre Blue et les autres produits ? Vous allez voir comme on fait propre.

Quel temps d’application pour un effet virucide (norme EN14476) ? Faut-il rincer ?

Un produit désinfectant, et notamment virucide, c’est un produit qui a passé des normes (ou alors le vendeur est un voleur). Lors de tests, on évalue à quelle vitesse il réduit une quantité donnée de virus, (norme EN14476), bactérie, champignon, etc.

Vous pourrez ensuite trouver les informations sur l’étiquette ou sur un lien envoyé par le fabricant. Combien de temps faut-il laisser le produit agir sur la surface ? Est-ce nécessaire de rincer ensuite ?
Exemple: Sanytol / désinfectant multi-usages : 5 minutes pour les virus classiques, 1 minute pour le Covid. Rinçage nécessaire en cas de contact avec les enfants, etc.

Le plus petit temps de passage mesuré, c’est 30 secondes. Devinez-quoi ? C’est le temps que met Blue pour passer la norme virucide EN14476 !

Petite question en passant, ça vous est déjà arrivé de laisser un produit 15 minutes sur une surface ?

Ça nettoie un désinfectant ?

Non, d’ailleurs c’est pas à ça que ça sert. Enfin ça peut quand même, dans certains cas. Vous référer à l’étiquette.

Là pour ça il n’y a pas de règle, certains produits désinfectent ET nettoient, d’autres ne font que désinfecter. La Javel, par exemple, ça se nettoie pas. Mais le Lacroix Javel Ultra Dégraissant, si !

Blue, ça désinfecte et ça nettoie !

Mais si ça tue les virus, est-ce que ça peut être dangereux pour moi ?

Les désinfectants (virucides, bactéricides et fongicides) sont soumis à une réglementation très stricte dans l’Union Européenne, justement pour protéger les consommateurs de mauvaises indications, informations et/ou

Globalement il faut éviter les désinfectants à base de :
  • Javel / Hypochlorite de sodium: la Javel est très concentrée, corrosive et toxique. Elle peut vous brûler les yeux, trouer l’estomac ou vous attaquer la peau. Du coup ça marche, mais il faut faire attention en la manipulant (porter des lunettes, des gants, ranger les enfants, etc.) ET il ne faut surtout pas la jeter dans les eaux usées, sous peine de continuer à tuer une partie de ce qui vit en aval
  • Formaldéhydes: réputés cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques, les formaldéhydes sont une famille de désinfectants encore largement utilisés dans certains désinfectants ménagers qui génèrent de l’asthme, bref, que du bon…
  • Ammonium Quaternaires (chlorure de méthylbenzéthonium, chlorure de cétalkonium, chlorure de benzalkonium, etc.) : largement diffusés dans leur utilisation, ces désinfectants commencent à être remis en cause pour leurs effets toxiques : asthme, développement d’allergies, infertilité ?
Blue, de son côté, utilise l’acide hypochloreux, un agent oxydant produit par le corps dans le cadre du processus de cicatrisation, à un niveau de pH compris entre celui de la peau et celui des yeux : ce n’est pas de l’eau potable, mais ce n’est pas dangereux pour vous ou votre entourage.

Plastique à usage unique, transport d’eau, économie linéaire encore !

Le pire avec ces produits qu’on se résout à utiliser quand on veut désinfecter et assainir son domicile ? (vous voyez cette personne qui fait tout au vinaigre mais garde quand même, caché au fond de son placard, un flacon de Javel au cas où?)

En plus d’être potentiellement dangereux pour la santé, ces produits ménagers sont dans la lignée classique des produits détergents de l’économie linéaire: on produit des agents actifs en usine, qu’on dilue dans de l’eau puis on transporte tout ça de l’usine jusqu’au consommateur final dans du plastique à usage unique qui sera mal recyclé. Oui, car une bouteille d’eau de Javel, c’est un déchet chimique, pas un déchet plastique ! Direction la déchetterie et pas le bac jaune svp.

L’impact carbone de tout ça est important ! Au point où la machine Blue, sur toute sa durée de vie, en incluant sa fabrication et son recyclage est plus vertueuse à partir de 15 litres maximum de produit ! Sans compter que Blue, c’est sans déchets !

Rejet dans les eaux usées / Eco-toxicité : la Javel, ça marche avec ma fosse septique ?

Est-ce que vous pouvez désinfecter vos toilettes avec de l’eau de Javel si vous avez une fosse septique ? Surtout pas malheureux ! Vous risquez de tuer les bactéries qui agissent dans votre fosse septique et d’en perturber le bon fonctionnement !

De façon générale, les produits désinfectants sont évalués sur leur éco-toxicité en étant dilué x fois et l’on observe alors s’ils pourraient perturber la biodiversité et les micro-organismes dans les eaux usées (qui vont jusqu’à l’océan, pour mémoire). Sans compter que si leur pH est bien acide ou bien basique (l’eau de Javel est à pH>10), vous allez perturber encore plus l’équilibre des cours d’eau.

Le raisonnement, c’est que plus le produit est concentré en agent désinfectant, plus il va en rester dans les eaux usées et plus ça va nuire à l’équilibre des cours d’eau.

Blue est concentré à hauteur de 0,025%, autant dire que dilué dans les proportions du test, il n’en reste pas plus que dans l’eau de votre robinet et que Blue ne risque pas de perturber votre fosse septique.

Désinfecter sans tout polluer !

Pour éviter le développement de bactéries dans vos toilettes, sur votre plan de travail, pour tuer les moisissures dans votre salle de bain, etc., pour assainir la litière de votre animal de compagnie, etc., les raisons de vouloir désinfecter chez vous sont nombreuses et toutes acceptables.

Faites-attention toutefois à ne pas vous rendre malade en voulant assainir votre intérieur et regardez bien les notices et compositions avant de choisir:
  • le produit est-il dangereux ? comporte-t-il des composants toxiques ?
  • avez-vous vraiment le temps de respecter les temps d’application et de rincer ensuite ?
  • le cycle de production du produit est-il vertueux ?
  • est-ce que pour tuer des micro-bactéries chez vous, vous risquez de perturber la biodiversité en dehors ?
Si toutes ces questions sont des critères d’achat importants pour vous, vous ne devriez plus trop hésiter. Blue désinfecte sans générer de déchets, avec une empreinte carbone réduite et sans danger pour l’utilisateur ou son environnement. Le tout en vous faisant gagner de l’argent.